Effacement des antécédents médicaux pour faciliter l'emprunt

Le projet de loi de santé va analyser cette semaine la possiblité d'offrir le droit à l'oubli pour les personnes ayant subi un cancer.

Ce dispositif permettra à certains anciens malades de ne pas avoir à déclarer leur maladie et à bénéficier d'assurance emprunteur sans surprime.

Une assurance emprunteur est exigée lorsque l'on contracte un emprunt. Cette assurance prêt est soumise à questionnaire médical qui peut être plus ou moins précis selon les assureurs.

Pour des durées d'emprunt de 10 à 20 ans, la déclaration d'état de santé et le formulaire médical constituent un rempart important pour l'assureur dans l'analyse de ses risques. 

  • Selon si vous êtes fumeur ou non, les tarifs peuvent augmenter de plus de 20%.
  • Selon vos antécédents médicaux, votre dossier peut-être tout simplement refusé.

Cancer, le droit à l'oubli

La loi devrait permettre de ne pas avoir à signaler certains cancers et notamment ceux contractés durant l'enfance.  

Ce projet de loi devrait ainsi permettre à de nombreuses personnes d'accéder à tous leurs projets de vie sans supporter de décourageantes surprimes d'assurance.

La convention Emprunt avec AERAS

Certains banquiers sont signataires de la convention AERAS (Assurer en Emprunter avec un Risque Aggravé pour la Santé).

Cela signifie qu'ils doivent vous apporter des solutions de crédit et d'assurance malgré le fait que vous êtes gravement malade ou que vous l'avez été précédemment.

  • La convention AERAS concerne l'Assurance de tous les prêts et s'applique automatiquement

  • Plus de 96% des demandes reçoivent une proposition d'assurance

  • Une partie des surprimes de votre assurance peut-être prise en charge

  • Une déclaration de santé incomplète ou fausse peut entraîner la nullité de votre contrat d'assurance.

En savoir plus sur la convention AERAS

Comment choisir son crédit et son assurance ?

Quand ont est malheureusement confronté à ce cas particulier, mieux vaut se tourner vers un courtier spécialisé qui connait au mieux la législation en vigueur et les meilleures solutions adaptées à votre situation. 

Il pourra faire jouer la concurrence pour vous et vous orientera vers les meilleurs choix possibles. 

Actuellement les conditions évoluent fortement en matière de prêt et d'assurance prêt.

  • Les taux d'intérêt sont historiquement bas et les conditions sont très avantageuses pour renégocier son prêt.

  • La loi Hamon permet de renégocier son assurance prêt sur la première année d'emprunt. Ce qui permet de faire une demande de délégation d'assurance auprès d'un courtier et de réduire également le niveau des cotisations sur vos assurances.

  • Faites votre comparatif d'assurance prêt directement sur ce site.

Emprunter en situation d'invalidité - Comment faire ?


CHOISISSEZ VOTRE ASSUREUR : GARANTIES, TARIFS, SERVICES.